Tweendie // Young Michelin EP

Young Michelin - Young Michelin EPYoung Michelin: une moitié du pseudonyme qualifie leur fraîcheur, l’autre suggère leur nationalité. Après l’attente suscitée par le double single (Je Suis Fatigué / Les Copains), la parution de cet EP chez La Bulle Sonore arrive véritablement à point nommé.

D’aucuns verront une forme de snobisme dans l’idée qu’en matière de pop francophone, les références de qualité manquent cruellement. Une chose est sûre, rassemblée autour de Romain Guerret (Dondolo), cette mystérieuse bande de musiciens fait partie de ces rares exceptions que l’on aime classer au rayon des bonnes surprises.

En guise d’introduction, on retrouve donc l’enivrant Je Suis Fatigué. Une basse qui rebondit, des arrangements précis, quelques sifflotements sympathiques et un final entre post-punk et shoegaze; voilà une fort jolie recette. D’autant plus intéressante qu’elle est maîtrisée au point de maintenir une forme de légèreté des plus appréciables. Comme si les Young Michelin souhaitaient nous rappeler qu’il suffit parfois d’une base de trois accords (La / Mi / Ré en l’occurence) et de paroles subtiles – mais sans prétention – pour composer un hymne pop parfait.

Dans un registre légèrement différent, Elle M’Oubliera nous amène dans un univers plus rythmé, plus 80’s. Son introduction «fade out» n’est pas sans évoquer celle de Some Girls Are Bigger Than Others de The Smiths dont le spectre plane sur l’intégralité du morceau – ce qui n’est absolument pas pour nous déplaire.

Au petit jeu des parallèles, il devient difficile de résister à l’appel d’Obscène. De la composition au chant, ce morceau transpire l’influence de The Cure. N’y voyons cependant qu’un raprochement car la fougue et le talent des Young Michelin leur appartiennent totalement.

Mais, telle la cerise sur le gateau, c’est de Teen Whistle que provient le petit miracle. Contrairement à ce que le titre du morceau laisse présager, Romain Guerret reste bel et bien fidèle à la langue de Molière. D’un point de vue musical, l’inspiration demeure, quant à elle, anglo-saxonne; elle lorgne cette fois-ci, et pour notre immense plaisir, du côté de feu Sarah Records. Parfaitement pop, délicieusement twee, Teen Whistle renvoie à la nostalgie de The Field Mice, The Sea Urchins et autres St. Christopher. Le bonheur.

En somme et en l’espace de quatre titres, Young Michelin parvient tout simplement à atteindre ce que tant d’autres arrivent à peine à effleurer. Le groupe, par sa simplicité, son habilité et sa finesse nous réconcilie non seulement avec la pop francophone mais jette ainsi un pavé dans une marre qui méritait grandement d’être agitée.

Disponible chez: Hands And Arms

Voir l’article original