The French Touch

“Oh extase, extase divine, c’était splendeur et splendosité faite chair! C’était comme un oiseau tissé en fils de paradis, comme un nectar argenté coulant dans une cabine spatiale et la pesanteur devenue une simple plaisanterie. Tout en se louchetant, je voyais des images exquises.” (Alex De Large dans le film “Orange Mécanique”).… les mots d’Alex De Large pourraient très bien être adaptés pour introduire le nouveau travail des Young Michelin: un disque vraiment exaltant qui se pose comme une incroyable antithèse à la réalité la plus crue et la plus insignifiante. En effet les quatre morceaux proposés écrasent la grisaille quotidienne en projetant une atmosphère raffinée et bouleversante qui tire sa substantifique moelle de sonorités new wave, de rythmes rockabilly, d’échos yé-yé. Sans pour autant oublier les textes charmants, de sombres fragments de poésie moderne empreints d’ironie et d’intimisme, qui amplifient la veine décadente et romantique du disque (« Trop de fleurs à ramasser. De jolies filles à embrasser. Mais moi je suis fatigué ». « Partez sans moi je suis couché, la fin du monde est annulée »). Le tout montre le brillant talent des Young Michelin, un groupe capable de livrer un EP vraiment splendide : actuel mais également envahi de fascinantes humeurs rétro. Un disque qui peut simplement être décrit comme « un rayon de soleil dans l’eau glacial » et dont le seul défaut est de s’achever trop vite. »

Voir l’article original